Médias
16 novembre 2016

COP22 : encourager une agriculture plus durable pour relever le défi climatique

Laurent Auguste, directeur Innovation et Marchés et membre du Comité exécutif de Veolia, est intervenu ce jour à la COP22 de Marrakech dans le cadre d’une table ronde organisée par le fonds Livelihoods. L’occasion d’expliquer les actions mises en œuvre par Veolia pour encourager une agriculture plus durable, en favorisant la collaboration entre parties prenantes locales.

 
Une agriculture plus durable pour relever le défi climatique

A Aguascalientes au Mexique par exemple, le Groupe participe à un projet collectif dont l’objectif est de limiter le risque de pénurie d'eau lié aux besoins croissants de la ville, de l'industrie et de l'agriculture locales. Veolia, The Nature Conservancy (TNC), Danone et le Fonds Livelihoods, y étudient ensemble la possibilité de mettre en place un mécanisme innovant de protection des bassins versants. 
 
Veolia favorise également le développement d’une agriculture durable à travers la création de boucles locales d'économie circulaire : par exemple en France, Artois Méthanisation transforme des déchets organiques en biogaz et en compost. 
 
Enfin, Veolia contribue à la diffusion de solutions en faveur d’une agriculture durable. Par exemple, en collaboration avec l’INRA (programme QualiAgro), le Groupe favorise l'usage des composts par les agriculteurs. Le projet mené en région Ile-de-France analyse la transformation du carbone et des nutriments dans les sols, et la valeur agronomique des composts. Leur utilisation permet de réduire significativement la consommation d’engrais minéraux, d’augmenter la séquestration du carbone dans les sols et d’abaisser les émissions de CO2 d’origine agricole. Selon l’INRA , à l’horizon 2030, ces pratiques permettraient d’éviter l’émission de 30 millions de tonnes (Mt) de CO2eq par an en France et de 1 600 à 4 200 Mt CO2eq par an à l’échelle mondiale.

__________________________________________
 
 
En savoir plus