Médias
9 juillet 2015

Veolia présent pendant vos vacances

L’été est bien là, et avec lui les grandes migrations des Français vers leurs lieux de villégiature préférés : stations balnéaires, sites de montagne, zones touristiques diverses… Cet afflux, outre le fait de développer l’activité économique locale, entraîne une augmentation importante de la population sur un territoire donné pendant une courte période. Face à cette situation, Veolia offre des solutions pour répondre à cette demande particulière.

Au fil de l'été, nous allons vous montrer, à travers plusieurs exemples pris dans toute la France, quelles sont nos solutions pour gérer l’afflux des vacanciers et ainsi remplir nos missions : répondre à la demande en eau potable, assurer le traitement des eaux usées, gérer l’augmentation du volume des déchets… Découvrez chaque semaine comment Veolia, grâce à son savoir-faire et son expertise, met tout en oeuvre pour permettre à chacun de profiter au mieux de cette période de repos.


Bon été et bonnes vacances à tous… !



SUJETS TRAITES :

1- Opération nettoyage sur les plages de la Côte d'opale (1/8)

2- Sainte Maxime irrigue son golf grâce au recyclage des eaux usées traitées (2/8)

3- La surveillance et le contrôle des eaux de baignade (3/8)

4- La station d'épuration de Touques s'adapte au flux estival (4/8)

5 - Opérations plages propres à Carnac et la Trinité-sur-Mer (5/8)

6 - Travaux d'été à la Grande Plagne (6/8)

7 -  L'usine de dépollution de Saint Tropez (7/8)

8 - La collecte des déchets au Canet en Roussillon (8/8)

 


 

1- Opération nettoyage sur les plages de la Côte d’Opale (1/8)


Pendant l’été, les équipes Veolia ont en charge l’entretien de plusieurs plages de la région : Le Touquet Paris-plage, Stella et Sainte-Cécile (62).

 

Le Touquet-Paris-Plage



Pour un vacancier, quoi de plus agréable qu’une plage à la qualité irréprochable ? C’est en partant de ce constat que les équipes Veolia, pendant toute la saison estivale, arpentent les plages du Touquet et des alentours pour les rendre les plus accueillantes possibles.





Ainsi, entre avril et Septembre, les agents sont à pied d’œuvre sur les plages du Touquet-Paris-Plage, Stella et Sainte-Cécile (Camiers), qui représentent un linéaire d'environ 5 km.

Celles-ci sont entretenues à l’aide d’un tracteur équipé d’une cribleuse, qui collecte toutes sortes de détritus : effets personnels, emballages plastique, mégots…
 

Le tracteur et la cribleuse

Le tracteur et la cribleuse


Le service se déroule de 20h à 10h du matin : 1 chauffeur est affecté à cette mission pendant toute la durée de la saison, sauf en juillet et août, où l’effectif passe à 3 chauffeurs, en raison du flux touristique plus important. En fin de matinée, les premiers plagistes arrivent et peuvent ainsi déposer leurs serviettes sur une plage impeccable.
 

« A travers cette mission, nous avons à coeur d’offrir aux touristes des plages à la propreté irréprochable » indique Mathieu Staebler, Responsable d’exploitation Picardie Maritime pour l’activité Recyclage & Valorisation des Déchets.


Pour les équipes, ces opérations de nettoyage représentent une véritable mission de service public et démontrent qu’elles savent s’adapter à la fois au contexte local et au phénomène de saisonnalité.

 



 

2-Sainte Maxime irrigue son golf grâce au recyclage des eaux usées traitées (2/8)
 

Depuis 2006, la ville de Sainte-Maxime arrose son golf avec les eaux usées traitées issues directement de son usine de dépollution.
 

Sainte-Maxime



Economiser l’eau grâce à un procédé innovant : ainsi pourrait être résumé le dispositif mis en place à Sainte-Maxime où, depuis 2006, on irrigue le golf grâce aux eaux usées traitées issues de la station d’épuration.

Outre son côté novateur, ce système, baptisé Re-use, s’adapte au contexte régional.



 

Le Re-use, une solution innovante pour l'arrosage des golfs, très gourmands en eau

Le Re-use, une solution innovante pour l'arrosage des golfs, très gourmands en eau


Tout d’abord, comme d’autres villes de la côte d’azur, Sainte Maxime voit sa population fortement augmenter en période estivale. En effet, alors qu’elle compte 12500 habitants à l’année, la ville accueille environ 60000 touristes pendant l’été. Ceci a pour conséquence une forte augmentation de la consommation d’eau et donc une fragilisation de la ressource.

Par ailleurs, la région a connu plusieurs sécheresses ces dernières années ; des étés très secs ont ainsi  entraîné des restrictions d’eau et l’arrosage des golfs a été limité.

2000 m3 par jour

Pour faire face à cette situation, la ville a cherché des solutions. Parmi celles-ci, la modernisation de l’usine de dépollution gérée par Veolia, d’une capacité de 8600 m3 par jour. Une unité de traitement complémentaire a été mise en place en 2006, unité qui combine un filtre à sable pour les matières en suspension et une désinfection par lampes UV pour le traitement bactériologique.

Cette nouvelle installation traite aujourd’hui 4000 m3/jour, une eau recyclée destinée à l’arrosage de la ville et du golf, qui, à lui seul nécessite un volume quotidien de 2000 m3 pour ses 65 ha. Ceci constitue autant d’économies d’eau pour la ville et participe à la préservation de la ressource.

Le projet Re-use a d’ailleurs été en grande partie subventionné par le conseil général, ainsi que l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.

« L’exemple de Sainte Maxime illustre à la fois le savoir-faire de Veolia et la volonté affichée du groupe de contribuer chaque jour à préserver la ressource » rappelle Laurent Borreau, directeur de contrats Veolia Eau Méditerranée.

 



 

3-Veolia surveille et contrôle vos eaux de baignade (3/8)


Pour garantir aux estivants une qualité des eaux de baignade du matin au soir, Veolia procède, aux côtés des collectivités, à une gestion proactive et à des analyses quotidiennes des eaux de baignade sur 171 plages de France.

La sécurité est un gage de vacances réussies. Aussi, Veolia est à pied d’œuvre et assure une gestion active de la qualité sanitaire des eaux de baignade sur les 3 façades du littoral français, pour que chacun puisse profiter au mieux de cette période estivale.
 

Surveillance et contrôle des eaux de baignade


Durant tout l’été, ce dispositif de gestion, de surveillance et de contrôle permet d’optimiser la décision d’ouverture ou de fermeture des plages face à un risque sanitaire, de gérer les éventuelles crises et réaliser les actions correctives nécessaires.
 
Disposant du panel de méthodes d’analyses adaptées aux besoins de réactivité, et en particulier grâce à  la méthode d’analyse rapide baptisée « Coliplage », 1 heure suffit pour alerter d’un risques sanitaire et d’une pollution bactériologique.

Chaque matin, un technicien Veolia prélève un échantillon d’eau de mer, procède à son analyse et observe les données d’environnement immédiat (couleur de l’eau, température, algues,…). Le résultat de l’analyse est connu dans l’heure et communiqué à la Mairie pour affichage aux postes de secours. Si la qualité sanitaire de l’eau est altérée, la baignade est interdite temporairement et Veolia procède à de nouvelles analyses toutes les 3 heures avec un objectif de déterminer le meilleur moment pour la réouverture de la plage.
 

Surveillance et contrôle des eaux de baignade

Des prélèvements réalisés quotidiennement

Cet outil d’analyse rapide donne la tendance face au risque sanitaire et est complété par des méthodes d’analyses sur les deux paramètres réglementaires en fonction du contexte local pour être confrontées aux analyses officielles effectuées par l’ARS (Agence Régionale de Santé).

« MyPlage »

Outre les analyses et pour une communication plus interactive  auprès des collectivités et du public, Veolia propose des outils complémentaires fonctionnant grâce aux nouvelles technologies pour une gestion prédictive de la qualité sanitaire des eaux de baignade comme :

  • L’application mobile sur smartphone « MyPlage », proposant de nombreuses informations pratiques ;
  • La météo des plages ;
  • La gestion prévisionnelle de la qualité des eaux de baignade, grâce à un système couplant prévision météo, outils de modélisation et capteurs intelligents.

Pour les collectivités, le sujet constitue un enjeu majeur d’attractivité touristique puisqu’une directive européenne fixe dès 2015, un niveau de qualité au moins « suffisante » pour toutes les eaux de baignade, résultant de 4 ans de résultats consécutifs .
 

« Au-delà de l’attractivité économique de leurs territoires littoraux, les collectivités ont une ambition environnementale et sanitaire visant à améliorer et maîtriser durablement la qualité des eaux des sites de baignade », précise Marie-Christine Huau, spécialiste Mer & Littoral, directeur de projets au sein de la direction commerciale et du développement France de Veolia.

Avec cette démarche, Veolia s’inscrit au plus près  des préoccupations du grand public et des collectivités locales soucieuses de l’excellence environnementale de leurs territoires et de la sécurité sanitaire des baigneurs.
 


4-La station d’épuration de Touques s’adapte au flux estival (4/8)
 

Située à Touques (14), non loin de Deauville, la station d’épuration de la Communauté de Communes « Cœur Cote Fleurie » traite les eaux usées de 13 communes et  est dimensionnée pour pallier l’augmentation des volumes à traiter pendant la période estivale. 

 
Carte Touques
Comme chaque année, les touristes se rendent nombreux sur la « Côte Fleurie » comprise entre l’estuaire de l’Orne et celui de la Seine.

Une des conséquences est l’augmentation des volumes d’eau consommés à retraiter. Sur le territoire de la Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie, la population du territoire passe de 20 000 habitants l’hiver à des pointes de 115 000 habitants l’été.




Les eaux usées traitées par la station d’épuration (STEP) de Touques,  proviennent de 13 communes (10 communes de la Communauté de Communes : Benerville sur mer, Blonville sur mer, Deauville, Saint Arnoult, Touques, Tourgeville, Trouville sur mer, Vauville, Villers sur mer, Villerville et 3 communes limitrophes : Auberville, Cricqueboeuf et Saint-Gatien des Bois).
 
Step de Touques

STEP de TOUQUES


Les équipes sont rôdées à l’exercice et prennent en charge sans difficulté l’augmentation de 20 % du volume moyen journalier d’eau à traiter en juillet et août, qui atteint 13300 m3/j, contre 10800 m3/j le reste de l’année.

La STEP est dimensionnée pour pallier l'afflux touristique et sa capacité maximale n'est aujourd'hui pas atteinte, même durant les semaines les plus chargées, à savoir du 14 juillet au 15 août.

Le fonctionnement se fait  sur 2 bassins biologiques (volume total 10 200 m3) pendant les mois de juillet, août et septembre, et sur 1 bassin biologique (volume total 5 100 m3) le reste de l'année.

 
Step de Touques 2
                                                          Un bassin d'aération                                                                                                                    Un agent à la manoeuvre            


La station est préparée pour la saison dès le mois d’Avril. Cette préparation est assurée au niveau de la station d'épuration mais également au niveau du réseau d'assainissement : nettoyage des membranes de filtration et des deux bassins d'aération, surveillance des postes de relèvement et des déversoirs d'orage....

On le constate, les équipes locales mettent tout en œuvre pour que le flux supplémentaire soit absorbé sans difficulté et que la saison se déroule dans les meilleures conditions.
 
 
          5 - Veolia prend soin de vos plages à Carnac et la Trinité-sur-Mer (5/8)
 


Cet été, Veolia met en place plusieurs opérations pour rendre les plages de Carnac et La Trinité-sur Mer (56) les plus propres et les plus attractives possibles.

Le contrat qui lie Veolia à la Communauté de Communes Auray Quiberon Terre Atlantique (AQTA) inclut la collecte des déchets en porte à porte et en points d’apport volontaires (PAV), ainsi que la gestion des déchetteries.


A Carnac, le contrat inclut également le criblage des plages de la commune. L’opération consiste à faire passer sur les plages un tracteur avec une cribleuse pour ramasser les déchets : les vacanciers profitent ainsi de plages à la propreté irréprochable.

Carnac - plage
 


Par ailleurs, en 2015 et en partenariat avec Veolia, la commune a mis en place une opération spéciale pour améliorer encore la qualité de ses plages. Ainsi, 7000 cendriers de plage réutilisables (voir ci-dessous) sont mis à la disposition des touristes, cendriers qu’ils peuvent se procurer à la mairie ou à l’Office du tourisme.

Carnac - Cendrier de plage réutilisable

Cendrier de plage réutilisable

 

A la Trinité-sur-Mer, on procède également au criblage des plages, pour permettre aux touristes de profiter d’un espace le plus agréable possible.

Par ailleurs, Veolia est partenaire de 2 opérations se déroulant cet été à La Trinité-sur-Mer :

  • L’opération « Ca cartonne » (voir affiche ci-dessous) : Il s'agit de fabriquer une embarcation avec du carton alvéolé et de la colle, puis de venir régater dans le port de La Trinité-sur-Mer dans une ambiance conviviale et festive. Veolia a fourni le carton pour la fabrication des bateaux, issu de son centre de tri.
     
  • Opération plage propre à la Trinité-sur-Mer (voir affiche ci-dessous) : la municipalité organise le 30 juillet 2015 une opération de ramassage de déchets sur ses plages. Veolia est partenaire en mettant à disposition des bennes pour l'évacuation des déchets et en prenant en charge la prestation d'un cheval de trait qui effectuera les trajets plages-bennes pour rassembler les sacs de déchets. Une opération à la fois originale et citoyenne. 
 
La trinité


 

« Il est très important pour nous d’assurer ces prestations pendant l’été pour permettre à chacun de profiter au mieux de cette période de repos » rappelle Martial Gabillard, Directeur du Territoire Bretagne – Recyclage & Valorisation des déchets.

Ce qui est certain, c’est qu’à Carnac et La Trinité-sur-mer cette année, Veolia et les collectivités mettent tout en oeuvre pour permettre à chacun de profiter d’une vraie...plage de détente !

 



 6 - Travaux d’été à la Grande Plagne (6/8)

L’été est une période d’intersaison pour les équipes Veolia de La Plagne (73) et ses alentours. Au programme, entre autres : protection, entretien et maintenance des installations.
 

Même si les touristes sont nombreux à choisir la montagne en été, il n’en reste pas moins qu’ils sont encore beaucoup plus nombreux à faire ce choix… en hiver.

Ainsi, pour  préparer la haute-saison, les équipes Veolia du SIGP (Syndicat Intercommunal de la Grande Plagne), renforcées par des saisonniers, choisissent cette période d’intersaison pour procéder à différentes opérations de maintenance ou de protection des installations.

On  profite, par exemple, de l’été pour nettoyer et désinfecter les réservoirs, une opération qui doit être effectuée au moins une fois par an, comme ici, au réservoir de Belle Plagne, situé juste au-dessus du village du même nom. 
 

La plagne - réservoir

Réservoir de Belle Plagne

L’été permet également de réaliser des travaux de renouvellement de conduites ou de maintenance électromécanique qui nécessitent des arrêts d’eau. C’est aussi l’occasion de changer les massifs filtrants de l’usine de reminéralisation (voir encadré) de La Plagne.

Autre opération plus inattendue : la protection des points de captage. Elle consiste à poser un fil électrique ou une clôture rigide autour des sources d’altitude jusqu’à 2 500 m, comme ici,  au Lac des Blanchets (altitude 2 350m). Le but : empêcher la pollution de la ressource, notamment par les animaux.

 
La Plagne - lac des Blanchets

Lac des Blanchets (altitude 2 350 m)


Installés sur une embase amovible, ces fils de protection sont enlevés avant la saison d’hiver pour ne pas être endommagés par les congères.
 

« Procéder pendant l’été à ces opérations de maintenance et de protection, importantes et nécessaires, nous permet de préparer la haute-saison dans les meilleures conditions » rappelle Philippe Carrio, directeur du centre régional Arc Alpin-Jura pour Veolia Eau.


Enfin, notons que les équipes Veolia s’associent , au cœur de l’été, à un évènement incontournable à La Plagne : la course 6000D ou course des Géants (du 23 au 25 juillet 2015). Partenaire de l’opération, Veolia fournit de l’eau aux participants ainsi que plusieurs milliers de gobelets téléscopiques.
 

Le principe de la reminéralisation

L’eau de montagne est généralement très pauvre en sels minéraux et présente par ailleurs une acidité élevée. Outre les traitements classiques (nettoyage des impuretés, traitement bactério), elle nécessite d’être reminéralisée.
 
Pour réaliser cette opération, l’eau est mise en contact avec du calcaire marin, ce qui va la rendre moins agressive. Après cette étape, l’eau est conforme aux normes de potabilité ? et peut être distribuée dans le réseau en toute sécurité.


En savoir plus :

> La course des géants 

 
  

7 - Saint Tropez : une usine de dépollution dimensionnée pour l’afflux estival (7/8)


La station d’épuration (STEP) de St Tropez (83) est très sollicitée pendant la saison d’été. Ce flux estival exceptionnel  est absorbé grâce à des installations modernes et une organisation bien rôdée.
 
La réputation de Saint-Tropez n’est plus à faire, et nombreux sont les vacanciers et touristes qui viennent découvrir ou re-découvrir la célèbre cité varoise pendant l’été.

Parmi les conséquences de cet afflux : une forte augmentation de la consommation d’eau potable, et, par conséquent, une forte hausse des volumes d’eaux usées à traiter.
La STEP de St Tropez s’adapte à ce phénomène de saisonnalité. Ainsi, les installations permettent de gérer un flux qui passe en hiver de 3 000 m3/jours, correspondant à  la pollution de 10 000 « équivalent habitants », à 5 500 m3/jours en été, flux de pollution de 35 000 « équivalent habitants ».
 
3 agents travaillent toute l’année sur l’usine et les 40 postes de relèvement associés, une équipe renforcée par une personne supplémentaire pendant l’été, qui travaille à la fois à Ramatuelle et St Tropez. 
 
STEP St Tropez








        STEP de st Tropez, vue de l’extérieur                                                                                          Bassin de traitement à l’intérieur de la STEP


Station « enterrée », la Step de St Tropez, située en contrebas de La Citadelle, a été modernisée il y a quelques années. Pendant 30 mois, elle a subi d’importants travaux de réhabilitation et de mise aux normes, avant d’être inaugurée en 2010. Les eaux usées recueillies, après une phase de prétraitement (dégraissage/désablage/déshuilage), subissent un traitement physico-chimique (Multiflo) et un traitement biologique (Biostyr), avant d’être  rejetées dans le milieu naturel.
 
Moderne, la station rejette des eaux épurées. Elle est par ailleurs un modèle d’intégration architecturale sur le site de la Citadelle.

« Grâce à cette installation performante, nous sommes en mesure de répondre à l’afflux estival dans les meilleures conditions » précise Laurent Borreau, directeur de contrats Veolia Eau Méditerranée.
 
STEP St Tropez

La STEP est située en contrebas du site de La Citadelle

 

8 - A Canet en Roussillon, Veolia adapte sa collecte de déchets au flux touristique (8/8)


Pendant l’été à Canet en Roussillon (66), les équipes s’organisent pour gérer au mieux l’augmentation du volume des déchets à collecter. Cela concerne notamment le secteur situé en bordure de plage, mais également le port.
 
C en R
En tant que station balnéaire, Canet en Roussillon n’échappe pas à la règle de la hausse très forte de sa population pendant l'été. L'une des conséquences est l'augmentation sensible du volume des déchets à collecter. Pour gérer cette « pointe », Veolia s’adapte et s’organise.

La saisonnalité touche une partie seulement de Canet en Roussillon, en l’occurrence un secteur de 7 km situé en bordure de plage, où le tonnage de déchets collectés augmente sensiblement.



Ainsi, le volume d’ordures ménagères (OM) collectés sur le secteur pendant la saison d’été se trouve presque doublé, puisqu’il représente 660 T, contre 320 T pendant le reste de l’année. Le volume collecté d’emballage Ménagers Recyclable (EMR) passe quant à lui de 55 T à 65 T.

Cela a pour conséquence une augmentation du nombre de tournées, avec un effectif qui passe de 8 à 13 agents pendant la saison d’été. Dans certains quartiers, la collecte devient même quotidienne, tout comme sur la plage elle-même, où elle s’effectue à l’aide d’un véhicule 4x4 bicompartimenté permettant de bien séparer les OM et EMR. La collecte des points d’apports volontaires (PAV) devient également quotidienne pour les OM.

 
C en R













      4x4 bicompartimenté pour ramasser les déchets sur la plage                                                                            Collecte sur les PAV
 
« Notre priorité est de gérer cette hausse d’activité dans les meilleures conditions pour permettre à chacun de passer des vacances les plus agréables possibles » indique Didier Thévenin, Directeur de secteur 66.

A noter également que Veolia utilise une microbenne 100% électrique, particulièrement adaptée en cette saison où la densité de population est très importante dans le secteur.


Des bennes dans le port

Les plaisanciers sont également plus nombreux pendant l’été, ce qui entraîne naturellement une augmentation du trafic dans le port. Une déchetterie interne, gérée par la Capitainerie, leur est réservée. 

Veolia y a installé des bennes pour le bois, le carton, le plastique et les encombrants, et en organise la collecte avec des volumes qui augmentent légèrement pendant cette saison. Les OM des plaisanciers sont collectées séparément des déchets collectés dans la déchetterie.
Collecte PAV dans le port
Collecte des PAV au port

Enfin, tous les ans est organisé en partenariat avec la SYDETOM66 (Syndicat Départemental de Traitement des Ordures Ménagères) une collecte des fusées de détresse usagées.

On le constate, les équipes de Veolia mettent tout en œuvre pour que les touristes du Canet passent des vacances les plus agréables et…les plus propres possibles !