Médias
21 octobre 2016

Voreppe : Veolia va concevoir et exploiter le deuxième réseau de chaleur de la ville

A travers sa filiale ECHM (Eau et Chaleur en Haute Montagne), Veolia se voit confier pour quatre ans la conception, réalisation, exploitation et maintenance de la seconde chaufferie bois énergie de Voreppe (38), ainsi que de son réseau de chaleur associé. Côté innovation, ce réseau sera un des rares en France à intégrer un appoint par production solaire.

 
Signature du contrat entre Veolia et les élus de la région

De gauche à droite : Jean-Louis Soubeyroux, Président de la régie Voreppe Chaleur Bois, Philippe Carrio, Directeur du Centre Arc Alpin Jura de Veolia et Luc Rémond, Maire de Voreppe et vice-président du Pays Voironnais

C’est à l’automne 2015 que Voreppe a mis en service son premier réseau de chaleur bois énergie, alimentant en chauffage et eau chaude sanitaire près de 800 logements et 14 bâtiments publics.

La ville engage aujourd’hui la réalisation d’un second réseau de chaleur pour desservir l’ensemble du quartier des Banettes. C’est dans ce cadre qu’elle vient de signer un marché avec Veolia et sa filiale ECHM.

ECHM va ainsi concevoir et réaliser une chaufferie biomasse d’une puissance de 500 KW. Les travaux démarreront en décembre 2016 et la mise en service est prévue pour juillet 2017, avec une exploitation d’une durée de 4 ans, jusqu'au 31 juillet 2021. Ce réseau de chaleur de 800 mètres linéaires desservira une quinzaine de bâtiments dont une piscine, un EHPAD, deux écoles, des logements collectifs et individuels.
 
La chaufferie biomasse de Voreppe
 

Solaire thermique

Lors de la consultation, la régie Voreppe Chaleur bois a souhaité ouvrir la possibilité aux candidats de proposer d’autres moyens de production d’énergies renouvelables que le bois énergie, notamment le solaire thermique.

ECHM, filiale de Veolia spécialisée dans les services à l’énergie en Auvergne-Rhône-Alpes, a su proposer un projet novateur et ambitieux correspondant aux attentes de la collectivité, avec un appoint par production solaire qui représentera 6,5 % de la production totale.

Il s’agira seulement du 3e réseau de chauffage urbain en France à fonctionner avec une production de chaleur solaire et le premier en région Auvergne-Rhône-Alpes !
 

Télécharger le communiqué de presse
PDF - 348.65 Ko