Des collaborateurs Veolia avec des EPI

Semaine de la Santé et Sécurité 2019 : les équipes Veolia en France très mobilisées

La 5e Semaine internationale de la santé et de la sécurité au travail de Veolia s’est achevée le 20 septembre dernier dans le monde entier. Sous le slogan "Agir pour un meilleur avenir", le Groupe a abordé cette année le concept de la sécurité par le comportement, avec une campagne intitulée "Vigilance et Bienveillance", qui s’inspire de l’environnement familial où l’on protège instinctivement sa famille des dangers quotidiens.

 

Comme chaque année, les collaborateurs français de Veolia ont répondu présents à l'appel de mobilisation du Groupe sur les thématiques santé et sécurité au quotidien. Escape game, réflexions autour de l'éco-conduite, apprentissage de l'échauffement, échanges autour des risques routiers, webinars, témoignages...: de nombreux événements et opérations de sensibilisation ont été organisés dans les sites Veolia partout en France. Tour d’horizon des initiatives locales.

 

Escape game 

En région Hauts-de France, on a choisi le jeu pour sensibiliser les collaborateurs de l’activité Eau à la santé et la sécurité. Le concept : en équipe de 4 à 12 personnes, les participants devaient résoudre une enquête. Un accident du travail va avoir lieu : comment le déjouer ? Indices à trouver, énigmes à déchiffrer sont au programme de cet atelier collaboratif d'une heure qui revisite de nombreuses situations à risque : conduite automobile, gestes et postures... Avec, en guise de conclusion, une discussion autour des bonnes pratiques à adopter. Ce projet, co-construit localement et présenté lors de la finale du challenge Happy'nnov, est aujourd'hui décliné à l'échelle de toute la région. 

Un autre Escape Game a été organisé pour les collaborateurs Recyclage et Valorisation des déchets de la région Nord-Normandie avec pour objectif une sensibilisation aux risques et aux règles sécurité et recherche de cohésion de groupe. Le format : des indices étaient fournis pour trouver des chiffres et ouvrir un coffre avec la bonne combinaison où se trouve la clé pour sortir de la pièce en moins de 15 min. Scénario : afin d'éviter un accident de travail (agent percuté par un camion sur le site), il fallait trouver les bonnes règles de sécurité (port EPI, balisage, panneau "rouler au pas" et éclairage). La séance s’est terminée par une causerie sur les règles de sécurité à adopter.

 

Escape game à Arras
Escape Game région Hauts-de-France

éco-conduite 

Le campus Veolia Ile-de-France a mis en place un module spécifique de formation à l'éco-conduite : un simulateur en conditions réelles couplé aux formations sécurité. Pendant toute la semaine, les collaborateurs ont pu tester ce simulateur de conduite : les salariés étant constamment confrontés aux dangers de la route lorsqu'ils utilisent des véhicules professionnels ou personnels, cet atelier a permis de faire passer des messages essentiels de sensibilisation et donner des conseils en terme de conduite responsable. Différents thèmes y ont été abordés avec un professionnel : distances de sécurité, temps de réaction, anticipation, port de la ceinture, etc... favorisant l'échange et le partage d'expériences afin d'attirer l'attention sur les bonnes pratiques à adopter. 

Sur ce thème, de nombreuses régions pour l’activité Eau ont proposé des ateliers, parmi lesquelles la région Est, qui a formé tous ses salariés à l'éco-conduite. En région Centre-Est a été déployée une campagne de sensibilisation, notamment à travers des vidéos. Enfin, la voiture tonneau a aussi été expérimentée à La Réunion, au village sécurité routière de la station d’épuration du Grand Prado,  avec l'intervention de la Police National et du SDIS.

 

Simulateur de conduite en île-de-France
Simulateur de conduite en île-de-France

Exercices d'échauffement et de bien-être

Mercredi 25 septembre, sur le site d'Amiens en région Nord-Normandie, avant le départ de la collecte de 5h, une quinzaine de conducteurs et d'équipiers de collecte ont fait un exercice d'échauffement afin de leur rappeler l'importance des mouvements qu'ils effectuent pour diminuer le risque d'accident. Il s'agissait d'échauffements du cou, des poignets, des chevilles, etc. L’intérêt de l’échauffement? Il permet de réveiller les muscles qui ne sont donc pas pris “à froid” lors d’une sollicitation.

A la Réunion, les collaborateurs de la station d’épuration de Pierrefonds au sud de l’île ont accueilli un atelier bien-être avec une initiation au yoga sur chaise et à la sophrologie! Des exercices simples et efficaces pour apprendre à se détendre et à étirer son corps.

Atelier de bien-être à La Réunion
Atelier d'échauffement à Pierrefonds, à La Réunion

Sensibilisation aux risques routiers 

Des ateliers “risque routier” ont été mis en place dans plusieurs régions comme en Île-de-France, Sud, Rhin-Rhône et Nord-Normandie pour l’activité Recyclage et Valorisation des déchets. L’objectif : aborder la sécurité de façon différente et ludique et réfléchir en équipe sur le thème de “vigilance et bienveillance”. Il s’agissait de provoquer une prise de conscience sur l’importance de prendre la route avec un véhicule en bon état, sans objet pouvant s’envoler et blesser les passagers en cas d’accident tout en ayant attaché sa ceinture et tout en étant pleinement concentré. 

En région Nord-Normandie, l'unité de valorisation énergétique d'Halluin a fait appel à un spécialiste de la prévention des risques, pour animer des ateliers “risque routier” d’une trentaine de minutes plusieurs fois dans la journée. Les participants ont ainsi revu les bons gestes pour se positionner sur leur siège lors de la prise en main de leur véhicule et expérimenter les effets d’un tonneau à faible vitesse grâce à une voiture tonneau.

En région Sud, dans des locaux accueillant les collaborateurs des services supports des activités Eau et Recyclage & Valorisation des déchets, un atelier sur les risques routiers a également été organisé en collaboration avec des policiers et gendarmes. Cinq sessions d’une heure ont concerné une cinquantaine de personnes :

  • dans un premier temps, une causerie de 45 minutes permettait de rappeler les statistiques de mortalité routière et de faire le lien avec les causes des accidents de la route (vitesse, inattention, alcool, drogues, médicaments, fatigue...) ;
  • dans un deuxième temps, les participants étaient invités à expérimenter l’effet d’un tonneau à petite vitesse (en situation réelle cela va plus vite et les conducteurs et passagers ressentent un choc).

Les échanges se sont rapidement focalisés sur le téléphone au volant. De fait, si depuis 40 ans on constate une baisse significative des accidents, depuis 2013 on déplore une tendance à la hausse des morts sur la route liée à l’utilisation du smartphone qui génère de l’inattention au volant et donc plus d’accidents.

Au delà des ateliers avec une voiture tonneau, différents ateliers sur les risques routiers ont été organisés partout en France :

  • simulateur de conduite
  • atelier sur les sources de distractions au volant (téléphone, tablette, etc.) en région Sud
  • atelier risque de l'alcool au volant en région Rhin-Rhône
Voiture tonneau en région Nord Normandie
Voiture tonneau en région Nord-Normandie

Autres initiatives

Au V - le siège de Veolia à Aubervilliers - a été organisé une opération de sensibilisation couplée à une rencontre des occupants du bâtiment avec distribution d’une brochure, afin de susciter les candidatures aux formations de secouriste du travail. D’autres ateliers plus spécifiques ont également été proposés sur les accidents à pied ou encore les risques liés à la routine. Enfin, un challenge externe a été déployé pour récompenser la startup D’un seul geste qui permet de former les salariés aux gestes de premiers secours en cas d'arrêt cardiaque, un accident sur-représenté lors des déplacements.

En région Centre-Ouest, les collaborateurs de l'activité Eau ont été conviés à une journée de sensibilisation autour d'un webinar diffusé à l'ensemble de la région. En région Centre-Est, les équipes se sont réunis autour de David Dalmasso, qui est venu leur apporter son témoignage. Il a raconté son propre accident de travail en 2000, un drame qui a engendré chez lui un handicap important et de grands boulversements dans sa vie personnelle. Les collaborateurs ne sont pas près d'oublier son intervention, qui leur a permis de prendre conscience de l'importance de respecter les consignes et le port des EPI.

Enfin la région Sud a choisi le sport comme vecteur de messages important autour de la santé et de la sécurité. A Montpellier, les collaborateurs ont débattu avec l'entraîneur et 3 joueurs du Montpellier HB autour de thématiques comme la gestion du stress, l'hygiène de vie ou encore la confiance en soi. Tandis qu'en Aveyron, ce sont les joueuses du club de foot féminin de Rodez qui sont venues prodiguer leurs précieux conseils en matière d'échauffement collectifs !