5 décembre 2017

Ajaccio renouvelle sa confiance à Kyrnolia

La CAPA (Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien) vient de renouveler pour 12 ans sa confiance à Kyrnolia, filiale de Veolia. Le 20 novembre dernier, Frédéric Van Heems, directeur général de l’activité Eau de Veolia en France, a rappelé, en présence de tous les acteurs locaux, les caractéristiques de cet ambitieux contrat de gestion de l’eau potable et de l’assainissement collectif.


 
Ajaccio renouvelle sa confiance à Kyrnolia

Au 1er plan : Laurent Marcangeli, président de la CAPA - Frédéric Van Heems, directeur général de l’activité eau de Veolia - Romain Ascione, directeur de Kyrnolia - Alain Grossmann, directeur de la zone Méditerranée de Veolia - Debouts au second plan : Antoine Vincileoni, Vice Pdt de la CAPA en charge de l’eau et de l’assainissement, Xavier Lacombe, 1er vice Président de la CAPA et Emeric Dequidt, Directeur de territoire Corse à compter du 01/01/2018


Démarré en 1963, le partenariat avec la Communauté d’agglomération d’Ajaccio se poursuit. Veolia, via sa filiale Kyrnolia, va continuer de gérer l’eau potable et l’assainissement collectif pour les 10 communes de la CAPA, représentant plus de 80 000 habitants, pour une durée de 12 ans. Le 20 novembre dernier, Frédéric Van Heems était présent dans les locaux du conseil communautaire de la CAPA pour la signature de ce contrat, qui propose à la fois un saut technologique pour un meilleur service aux usagers, une tarification maîtrisée, et des mesures en faveur de la protection de l’environnement.
 

43 000 compteurs télérelevés

Usine de traitement de la Confina
Concernant l’eau potable, Kyrnolia assurera l’exploitation d’une cinquantaine d’installations de production et de pompage - parmi lesquelles la plus importante,  l’usine de traitement de la Confina - ainsi que des quelque 630 km de réseaux qui alimentent les 10 communes. Sur ce territoire où les ressources en eau doivent être impérativement préservées, Kyrnolia s’est engagé sur un taux de rendement du réseau de 80 %, là où la loi Grenelle II fixe une valeur de 72%. « Il est important d’investir et d’améliorer constamment les réseaux et le rendement. Il faut continuer à réduire le pourcentage d’eau qui se perd dans le réseau » a rappelé Frédéric Van Heems, directeur général de l’activité Eau de Veolia en France.

Par ailleurs, la CAPA a souhaité franchir un cap technologique en demandant à Kyrnolia de déployer sur son territoire le télérelevé des compteurs d’eau. Prévu en 3 ans, ce déploiement vise à remplacer les 43 000 compteurs du territoire par des compteurs « intelligents » équipés de têtes émettrices, permettant une relève quotidienne.
Côté assainissement, sur les 2 stations d’épuration les plus importantes du territoire (Sanguinaires et Campo d’Ell Oro), une surveillance environnementale des zones de rejet pour préserver le milieu naturel sera mise en place, qui complétera un système de diagnostic permanent du réseau déployé pour répondre à la réglementation. En complément Kyrnolia créera un dispositif de surveillance de la qualité des eaux de baignade via le procédé Coliplage,  déjà en vigueur ailleurs en France.
 

Une tarification stabilisée et adaptée

Le nouveau contrat prévoit également un tarif unique pour tous les habitants permanents des communes de la CAPA. Et grâce à une tarification intelligente, la CAPA sera en mesure d’assurer des tarifs stabilisés pour plus de 80% des usagers. Dans le même temps, le système tarifaire permettra de faire participer les résidences secondaires au financement des surcouts engendrés par les contraintes de surdimensionnement des installations.  

Enfin, Kyrnolia s’est engagé à développer une politique d’aide sociale au profit des clients abonnés les plus démunis, en maintenant sa participation au Fond de Solidarité Logement (FSL) géré par le Conseil Départemental.
 
Frédéric Van Heems


« C’était la volonté de la Capa de mettre en place une tarification intelligente et sociale. Elle va inciter les consommateurs à préserver les ressources et permettre, pour 84 % d’entre eux, de bénéficier d’une stabilité des tarifs, voire d’une diminution pour les plus modestes » a indiqué Frédéric Van Heems.
 



Aller plus loin :
L’activité Eau de Veolia en France