26 janvier 2016

Arc-en-Ciel (44) devient le premier site certifié Engagement Biodiversité par ECOCERT Environnement

L’unité de traitement et de valorisation des déchets Arc-en-Ciel, situé en bordure de Loire à Couëron, s'est vu décerner le 26 janvier la certification Engagement Biodiversité par l’organisme ECOCERT Environnement. Cet événement confirme l’engagement du site, mais aussi de tout le groupe, en faveur de la biodiversité.

 
Le site Arc-en-Ciel























Il s’agit du premier site industriel ainsi reconnu. Arc-en-Ciel, exploité par Veolia pour le compte de Nantes Métropole, vient de recevoir la certification "Engagement Biodiversité". Développé par l'organisme ECOCERT Environnement, ce référentiel valorise les organisations qui placent la biodiversité au coeur de leur stratégie.
 
Arc-en-Ciel reçoit le certificat ECOCERT "Engagement biodiversité"

Veolia s’est attaché à préserver et valoriser le potentiel écologique du site tout en développant son activité industrielle. Arc-en-Ciel a tout d’abord été identifié comme site pilote du Groupe pour la mise en place d’une démarche de biodiversité. Un diagnostic a ensuite été conduit, permettant de réaliser l’inventaire Faune/Flore, d’identifier les espèces rares, mais aussi de mener des études d’impact et déterminer les zones à intérêt prioritaire.
 

Une plante rare et un espace dédié à la biodiversité 

L’inventaire a permis d’identifier la présence de l’Angélique des Estuaires, une plante endémique de la France, dont la présence n’est connue dans le monde que dans les seuls estuaires de la Loire, de la Charente, de la Gironde et de l'Adour. Plante menacée et protégée au niveau européen, elle fait notamment l'objet d'un plan de conservation global dans l’estuaire de la Loire.
 

L' Angélique des Estuaires, une plante rare présente sur le site Arc-en-Ciel

Arc-en-ciel a par ailleurs aménagé un espace dédié à la biodiversité à l’entrée de son site. Sur cette zone, on trouve :

  • une parcelle de prairie naturelle accueillant sept moutons d’Ouessant : la présence de moutons, outre la tonte naturelle de l’herbe, induit des changements positifs comme la présence d’insectes et d’oiseaux qui ne sont plus chassés par les engins mécaniques ;
  • une zone ré-enrichie de compost, pour enrichir le sol et permettre à terme la plantation d’arbres ;
  • un espace de pique-nique avec des tables et des bancs fabriqués avec des déchets recyclés à disposition des visiteurs (jusqu’à 10000 par an) et des salariés.
Des moutons d'Ouessant paissent sur le site

 

​"Arc-en-Ciel mène une politique de maîtrise de son impact environnemental par des améliorations techniques et organisationnelles permanentes. Cela passe par des travaux d’amélioration des équipements, mais aussi par des aménagements en faveur de la biodiversité" explique Emmanuel Allorent, directeur du Territoire Loire Atlantique Vendée pour l'activité Recyclage et Valorisation des Déchets.


Veolia engagé pour la biodiversité

L’obtention de ce certificat illustre, au plan local, l’engagement de tout le Groupe en faveur de la biodiversité. Ainsi, le troisième des neuf engagements pris par Veolia en faveur du développement durable en 2015, est dédié à la biodiversité. Il se décline autour de 3 axes :

  • mieux prendre en compte les enjeux biodiversité localement et concevoir des solutions innovantes s’appuyant sur la nature ;
  • ​​sensibiliser et impliquer le plus grand nombre et promouvoir les actions mises en place collectivement avec les acteurs locaux ;
  • ​​​​déployer des actions d’aménagement et de gestion écologiques sur nos sites et pour nos clients.

Preuve de cet engagement,  Veolia a reçu en décembre dernier, de la part du Comité national de suivi de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB), la reconnaissance nationale 2015 pour son engagement à « préserver et restaurer la biodiversité », un programme visant à réduire l’empreinte des activités de l’entreprise et celles de ses clients sur la nature, et à préserver et restaurer les espèces et leurs habitats.



Aller plus loin : 

Les engagements pour un développement durable

Télécharger le communiqué de presse
PDF - 504.37 Ko


Date de publication : le 26 janvier 2016