2 juillet 2015

Climat et territoires : Veolia co-développe localement des solutions bas carbone

Etape clé avant la conférence Paris Climat 2015 en décembre (COP21), le sommet mondial Climat et Territoires réunit 800 élus, chefs d’entreprises, ONGs et syndicats les 1er et 2 juillet à Lyon. Veolia, partenaire de l’événement, y présente ses solutions pour une économie circulaire et bas carbone, co-construites localement et créatrices d’emplois

 
Lyon

Les territoires urbains1 sont en première ligne de la lutte contre le dérèglement climatique. Ils présentent à cette occasion leurs engagements concrets de réduction des émissions de gaz à effet de serre, pour contribuer au scénario de limitation du réchauffement de la planète à 2°C, et leurs actions d’adaptation face aux impacts des dérèglements climatiques. Ils défendent des propositions précises pour que ces solutions puissent trouver leur place dans un accord ambitieux à Paris.
 
 

Veolia et les collectivités locales co-construisent des solutions d’économie circulaire bas carbone


Veolia co-construit des solutions innovantes avec les territoires dans des logiques qui privilégient les boucles locales d’« économie circulaire ». Celles-ci leur permettent de limiter leur consommation de ressources naturelles, en particulier d’énergies fossiles, et participent ainsi à limiter les rejets de CO2. L’économie circulaire s’affranchit de la logique linéaire « extraire-fabriquer-jeter » et redonne une valeur à ce qui n’en avait plus : les déchets, les énergies fatales, les eaux usées.
 
  • Marseille

    Marseille

  • Toulouse

    Toulouse

  • Lorient

    Lorient

  • Lille

    Lille

  • Nancy

    Nancy



Pour déployer localement une économie bas carbone, Veolia propose un large spectre de solutions : économies d’énergie, renforcement de l’efficacité énergétique, développement des énergies renouvelables (notamment la biomasse), récupération et valorisation des énergies fatales, valorisation des déchets (que ce soit sous la forme d’énergie ou de matières).


 
 
Antoine Frérot

« La co-construction avec les territoires est l’une des clés de la lutte contre le dérèglement climatique, déclare Antoine Frérot, PDG de Veolia. Les acteurs locaux, les collectivités, la société civile, les entreprises constituent chacun une partie de la solution pour le climat. Sobriété, efficacité, préservation et recherche de nouvelles ressources, telle est la contribution d’une entreprise comme Veolia aux territoires confrontés à la nécessité de répondre aux besoins de leurs habitants en prélevant de moins en moins dans les ressources naturelles ».
 

 
Avec cette économie circulaire et bas carbone, Veolia catalyse la croissance et la compétitivité des territoires et propose des modes de collaboration fondés sur la création de la valeur partagée avec les différentes parties prenantes (usagers, industries, collectivité, etc.). Il réinvente avec les territoires son approche des marchés traditionnels pour développer l’accès aux ressources, préserver les ressources et renouveler les ressources.


______________________________________________________________________________________________________________________
⇒ Capturer le méthane

Le méthane est l’un des principaux gaz à effet de serre. Sa durée de vie dans l’atmosphère est beaucoup plus courte que celle du CO2. Calculée sur un siècle, sa contribution globale aux émissions pèse pour 14%. Mais rapportée à 20 ans, elle atteint 40 % ! Veolia milite pour que la captation du méthane devienne la norme de fonctionnement des centres d’enfouissement des déchets partout dans le monde. Capter les émissions de méthane signifie limiter son rejet dans l’atmosphère, ce qui pourrait avoir  un impact important sur le climat à court terme.
______________________________________________________________________________________________________________________


En savoir plus

- Sur le sommet mondial Climat et Territoires
- Sur Veolia et le climat
- voir l'interview d'Antoine Frérot sur Public Sénat (l'intervention d'Antoine Frérot commence à 1:30:00)
1- Les villes sont responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre.