21 mars 2015

Inauguration de la pompe-turbine de l’usine de production d’eau potable, à Rodez

Le 20 mars, M. Christian Teyssèdre, Maire de Rodez, a inauguré la nouvelle installation de production d’énergie renouvelable à l’usine de production d’eau potable de la Boissonnade. Il était accompagné d’Olivier Bret, Directeur Grand Ouest de Veolia activité Eau, partenaire de ce projet dès son origine.

 
Inauguration de la pompe-turbine

C’est une première en France. La Ville de Rodez se dote d’une nouvelle pompe turbine, implantée sur l’usine de production d’eau potable de la Boissonnade*. Grâce à cet équipement, l’usine bascule dans le secteur de la production d’énergie, avec une capacité de 320 000 kWh** par an.

Le projet aura nécessité plusieurs années d’études préalables. Et Il aura fallu tenir compte de quelques contraintes, comme la conformité sanitaire des équipements implantés sur le circuit de l’eau, ou encore la possibilité d’implanter le matériel au sein de l’usine.

Plusieurs autres procédés, dont certains plus coûteux, avaient été envisagés, mais la solution de la pompe-turbine a finalement été retenue. Cette pompe inversée (entrainée par l’eau) absorbe la pression hydraulique et, couplée à un moteur électrique, génère de l’électricité.


Economie circulaire

Rodez


En produisant quasiment autant d’électricité qu’elle en consomme, l’usine de Boissonnade s’inscrit parfaitement dans une logique de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

Elle contribue ainsi de manière tout à fait opérationnelle à la lutte contre le réchauffement climatique.
 


 

« Cette réalisation témoigne de l’engagement de la Ville de Rodez en faveur de la transition énergétique et de l’expertise de Veolia en matière de valorisation des ressources » déclare Olivier Bret, Directeur Grand Ouest de Veolia activité Eau.

Depuis 1896, la Ville de Rodez prélève son eau sur les hauts plateaux du Lévézou. Cette eau est acheminée jusqu’à l’usine de la Boissonnade par une canalisation d’adduction de 50 km linéaire.
 
Après avoir parcouru cette distance sur près de 160 mètres de dénivelés, l’eau qui arrive à l’entrée de l’usine de potabilisation a un débit moyen de 300 m3/heure et une pression d’environ 15 bars.

Historiquement, cette eau devait être « ralentie » par un détendeur pour ne pas endommager les différents procédés de l’usine de potabilisation. La pompe turbine offre le double avantage de réduire la pression tout en générant de l’électricité.


Enfin, ce projet est un bel exemple d’économie circulaire appliqué. Il mérite d’autant plus d’être mis en avant en cette année 2015 où la France accueillera la COP 21, avec pour ambition, la signature d’un accord international fort sur le climat.






*Usine de la Boissonnade – 12450 Luc La Primaube
**Kilowattheures

--------------
Date de création : le 21 mars 2015
Date de dernière modification : le 21 mars 2015