22 mars 2018

Journée mondiale de l’eau 2018 : les solutions de Veolia qui s'inspirent de la nature

La Journée Mondiale de l’eau invite à relever les défis de notre temps liés à l’eau : en s’appuyant sur les solutions que la nature nous propose, la campagne 2018 met l’accent sur notre capacité à l’imiter pour mieux la protéger.

 
Journée mondiale de l'Eau 2018

Les solutions de gestion de l’eau qui s’inspirent de la nature s’appuient sur les mécaniques naturelles (rétentions souterraines, zones humides, plaine d'inondation) et offrent de nouvelles perspectives. Pour Veolia, ce thème revêt une certaine évidence : que ce soit via l’utilisation d’organismes vivants pour traiter l’eau ou le déploiement de mesures et d’infrastructures pour protéger les points de captage, Veolia se mobilise tous les jours pour préserver cette ressource et lutter contre les pollutions des eaux. En voici quelques exemples en France :


 
Concernant la préservation de la ressource, pour l’agglomération de Lens Liévin, propriétaire de 17 sites de captage tous plus ou moins vulnérables aux pollutions, Veolia a mis en action un panel d'outils et de savoir-faire qui répondent aux problématiques spécifiques des sites et permettent d'accompagner la collectivité dans ses obligations de gestion de captages prioritaires.

Veolia s’est entouré de partenaires reconnus comme la Chambre d'Agriculture afin de créer un lien avec le monde agricole et mener à bien le diagnostic des pratiques du territoire. Cette action réglementaire a été renforcée par une expérimentation proposée aux exploitants avec notre filiale, la SEDE : 60 parcelles feront l'objet de mesures de reliquats azotés pendant 8 ans et les exploitants se sont portés très majoritairement volontaires pour ce suivi.

 

Lorsqu’on parle de préservation de la ressource, on pense également aux champs captants, ces parcelles regroupant les ouvrages de captage d'eau (puits ou forages, bassins). Près de Lyon, le champ captant de Crépieux-Charmy, avec ses 375 ha, est l’un des plus vastes d’Europe et fournit pas moins de 90% de l’eau potable de la Métropole de Lyon. Situé sur les communes de Rillieux La Pape,  Vaulx en Velin et Villeurbanne, le site de Crépieux Charmy est également un remarquable espace naturel qui fait l’objet d’un suivi et d’un plan de gestion de la biodiversité. 


 
Enfin, ces dernières années, Veolia a développé plusieurs stations d’épuration (Step) de type Organica Ⓡ. Ces step proposent un système de traitement innovant, qui combine l’ingénierie écologique - avec l’utilisation de plantes- , aux technologies traditionnelles d’épuration des eaux usées. Cette solution s’appuie sur une phase de traitement par boues activées dans différents bassins placés sous une serre. Les racines des plantes plongent dans les bassins, ainsi, des bactéries en suspension dans l’eau et d’autres fixées sur les racines des plantes cohabitent au sein du système et participent à la dépollution des eaux usées. Le tout, avec l’impression d’être plus dans un jardin tropical que dans une station d’épuration...
C’est par exemple le cas de la step de Boulazac, l’une des plus grandes de ce type en France, qui traite les eaux usées d’une partie de l’agglomération de Périgueux, en Dordogne.
 


_________________________

Aller plus loin : 

Journée mondiale de l'eau, page des NU
Inauguration de la step OrganicaⓇ de Boulazac 
L'activité Eau de Veolia en France