25 septembre 2015

Veolia participe aux Assises des déchets, à Nantes

Les 13è Assises des déchets se sont déroulées les 23 et 24 septembre, à Nantes. Veolia était partenaire de l' événement et a participé pleinement à ces rencontres.

 
13è Assises des déchets, à Nantes

Tous les 2 ans, les Assises des déchets sont un rendez-vous incontournable, qui réunit à la fois les professionnels du secteur, mais aussi les services de l'Etat et les collectivités locales qui conduisent la politique des déchets sur le territoire.

Pour cette 13è édition, les organisateurs ont choisi d’orienter les débats vers des sujets au cœur de l’actualité du monde des déchets. Ainsi, les thèmes débattus touchaient à la déclinaison du Plan Déchets 2014-2025, la préparation de la COP21 ou encore la mise en œuvre de la transition énergétique pour une croissance verte.




La première journée était consacrée à des ateliers techniques, suivie d’une journée de débats plus larges. Veolia a participé à l’atelier consacré à l’efficacité des UIOM (Usines d’incinération des ordures ménagères). Muriel Olivier, directrice des relations institutionnelles pour l’activité Recyclage et Valorisation des déchets, a rappelé le rôle joué par les UIOM en matière de production d'énergie : celles-ci se mettent au service du territoire en fournissant une énergie à prix compétitif pour les entreprise locales.

Le Plan Déchets prévoit quant à lui le maintien des capacités d'incinération à horizon 2025 et fixe comme objectif​ l'amélioration des performances énergétiques des UIOM.

L’économie circulaire au cœur des débats

Le 2è jour s'est tenue la session plenière consacrée plus précisément au Plan Déchets piloté par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Bernard Harambillet, directeur général France de l’activité Recyclage & Valorisation des déchets de Veolia, y a rappelé que ce Plan s'inscrit dans le cadre de la Loi Transition Energétique, qui fixe des objectifs ambitieux en terme de recyclage, ainsi qu'une réduction de moitié des tonnages envoyés en stockage d'ici 20251.

Pour ce qui concerne les volumes non-stockés, ceux-ci "ne deviendront ressource qu'après transformation". Veolia, dont l'ambition depuis 15 ans est de "Faire du déchet une ressource",  a la volonté de créer une véritable industrie de la transformation des déchets en matières premières recyclées et en énergie verte. Une ambition qui, par ailleurs,  n'a de sens que si l'on a une idée précise de l'utilisation finale de ces déchets transformés: il est donc primordial "de s'intéresser à la filière déchets dans sa globalité" pour imaginer à quelles fins les industriels pourront utiliser ces nouvelles ressources.

 

​"Nous avons un opportunité unique de devenir un acteur majeur d'une économie circulaire où les déchets des uns deviennent une ressource pour les autres" ​a souligné Bernard Harambillet. 

Bernard Harambillet

Enfin, il a rappelé le rôle que devra jouer Veolia dans la transition vers une économie circulaire :
  • réintégrer les ressources issues des déchets dans l’économie ;
  • transformer les déchets de façon industrielle ;
  • ​produire les matières recyclées de qualité égale à la matière vierge, et à prix équivalent.
  • assurer un rôle d'expertise pour garantir une filière pérenne de ces déchets transformés en ressources


Une démarche qui résume un des objectifs principaux de Veolia : passer "d’opérateur de service" à "producteur de ressources renouvelables".


_______________________________________________
​1- Objectifs fixés par la loi de transition énergétique : 
  • recyclage : en 2025, 65% des déchets non-dangereux devront faire l’objet d'une valorisation matière, notamment organique  
  • baisse des tonnages en stockage : - 50% de tonnes en stockage d’ici 2025, soit - 10,5 millions de tonnes


Aller plus loin : 

⇒ Veolia et « Elise » partenaires pour la collecte des papiers de bureau (article)



Date de publication : le 25 septembre 2015
Date de dernière modification : le 25 septembre 2015