Communiqués de Presse

Après les récents succès enregistrés à Ajaccio, Le Mans, Romans, Lisieux, Coeur Côte Fleurie, Carcan-Maubuisson, Beaune ou encore Troyes, l’activité eau de Veolia en France vient de
remporter de nouveaux contrats auprès de la ville de Saint-Pierre, à La Réunion, mais aussi à Frontignan ou encore auprès du Syndicat Mixte d’assainissement de la Barche. De nouveaux contrats qui représentent un chiffre d’affaires cumulé d’un montant de 170 millions d’euros.
Face aux enjeux environnementaux et à l’immense défi que représente la lutte contre la pauvreté qui affecte en premier lieu les femmes au Niger, Empow’Her - une organisation internationale soutenant l’entrepreneuriat des femmes - et Veolia viennent d’inaugurer à Niamey, L’Oasis, un lieu qui soutient l’insertion économique des femmes par l’entrepreneuriat et sensibilise la population aux enjeux du développement durable.
Veolia Recyclage & Valorisation des Déchets France, à travers sa filiale ValoReizh, s’est vue à nouveau confier par Rennes Métropole le contrat d’exploitation de son Unité de Valorisation
Energétique (UVE), d’un montant d’environ 35 millions d’euros pour une durée de trois ans et demi. Cette installation, qui garantit des performances élevées en matière de production
d’énergie verte et le respect des engagements environnementaux de la métropole rennaise, traitera un volume de déchets ménagers non recyclables de plus de 504 000 tonnes sur la durée du contrat et permettra d’alimenter 20 000 foyers en chaleur.
Veolia a décidé de renforcer son dispositif de conformité en développant son système de prévention et de détection de pratiques à risque. Rattaché à Antoine Frérot, Président-directeur général de Veolia, Jean-Baptiste Carpentier est nommé Directeur de la conformité du groupe Veolia à compter du 4 janvier 2018.
D’une durée de 9 ans, à compter du 1er janvier 2018, ce contrat représente un chiffre d’affaires total cumulé de 95 millions d’euros pour l’activité recyclage et valorisation des déchets de Veolia en France. Entre valorisation énergétique et excellence environnementale, ce projet d’évolution de l’UVE de Reims est un véritable outil au service du territoire.
Lors de sa séance du 6 novembre dernier, le conseil d’administration de Veolia, prenant acte des exigences croissantes, tant des règles juridiques que des codes de gouvernance, en matière d’indépendance des administrateurs, a décidé d’appliquer dorénavant strictement tous les critères d’indépendance du code AFEP-MEDEF, notamment le critère de durée de présence au conseil.
Veolia, à travers sa filiale OTV, a été retenu par le Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique (SIAH) des vallées du Croult et du Petit Rosne (Val d’Oise) pour le marché d’extension et de mise aux normes de la station de dépollution des eaux usées de Bonneuil-en-France. D’un montant total de 199,4 millions d’euros HT, dont 112 millions pour la part OTV, ce contrat, d’une durée de 10 ans, va notamment permettre de porter la capacité de traitement de la station de 350 000 à 500 000 Equivalent Habitant (EH).
Antoine Frérot, Président Directeur Général du Groupe a indiqué : «Les résultats de Veolia sur 9 mois sont satisfaisants, et confortent notre stratégie reposant sur la croissance et l’efficacité. Le solide développement de notre chiffre d’affaires se confirme, comme annoncé en début d’année. Notre dynamisme commercial et l’attractivité renouvelée de nos offres permettent de nouvelles conquêtes sur l’ensemble de nos métiers et de nos géographies. Nous avons par exemple signé un nouveau contrat de traitement de déchets dangereux de 10 ans avec Antero Resources, acteur du secteur pétrolier aux Etats-Unis et renouvelé le contrat d’exploitation de l’usine de traitement des eaux usées du Mans pour une durée de 12 ans. Et le bon cadrage de nos programmes d’efficacité nous permet d’être en ligne avec nos objectifs de réduction de coûts. Au total, ces gains de croissance rentable et d’économies se traduisent par une nette accélération de l’EBITDA et des résultats, conformément à notre plan. L’ensemble de ces performances me permettent de pleinement confirmer nos objectifs.»
Un mois et demi après le passage du cyclone Irma, la production et la distribution de l’eau potable enregistrent d’énormes progrès sur l’Ile de Saint-Martin. En matière de production, d’abord, puisque l’usine de dessalement délivre désormais plus de 5 millions de litres par jour, couvrant ainsi la totalité de la consommation habituelle de l’île. Côté distribution, ensuite, avec plus de 80% des foyers qui sont maintenant alimentés en continu. La mobilisation des équipes Veolia se poursuit sans relâche au service de la population.