7 novembre 2014

Veolia inaugure à Amiens un nouveau mode de tri qui supprime tout contact humain avec les déchets

Le 6 novembre, le Centre de tri collecte sélective d'Amiens a été inauguré en présence Bernard Harambillet, Directeur général Veolia France Recyclage & Valorisation des déchets, Brigitte Fouré, Maire d’Amiens, Vice-Présidente d’Amiens Métropole, et Alain Gest, Député de la Somme, Président d’Amiens Métropole. Des installations qui intègrent deux innovations : le tri séquentiel autoadaptatif (TSA2) et le tri téléopré (TTO), une révolution en matière d'optimisation du tri et d'amélioration des conditions de travail des opérateurs.

Inauguration  Amiens
On peut désormais trier les déchets sans les toucher. Le tri télé-opéré, inauguré au centre de tri de collecte sélective d’Amiens, est une innovation technologique majeure et une première en France. C’est une réelle avancée pour la sécurité des opérateurs de tri, qui ne sont plus en contact avec les déchets. Il concourt également à un meilleur tri : 6 % des emballages ménagers en plus sont valorisés sous forme de matières premières secondaires.
 

Trier les déchets sans les toucher grâce à deux technologies de pointe 

Deux technologies brevetées Veolia ont été mises en place :
 
photo TTO
  • Le TSA2 (tri séquentiel auto-adaptatif), qui permet de trier automatiquement les déchets plastiques (briques alimentaires, flacons et bouteilles plastiques) en fonction de leur matière et de leur couleur : toutes les minutes, le TSA2 sélectionne le type de déchets majoritaires sur la chaîne de tri.
     
  • Le tri télé-opéré via l’écran tactile : l’opérateur de tri est devant son écran qui reproduit l’image des déchets. Il intervient après TSA2 pour sélectionner les déchets à éjecter en touchant l’image sur l’écran (par exemple, les bouteilles d’eau). Sur la chaîne de tri, ces derniers sont automatiquement éjectés grâce à des jets d’air.
     

Des bénéfices en matière de sécurité et de qualité du tri

Unique en France, le tri-opéré permet davantage de sécurité : suppression des risques de coupures et de chocs pour les opérateurs de tri, étant donné qu’ils ne touchent plus les déchets et un tri de meilleure qualité par rapport au tri manuel : 6 % de déchets en plus sont valorisés pour produire de nouvelles matières premières secondaires.  

Par ailleurs, grâce au TSA2 et au tri télé-opéré, le centre de tri d’Amiens trie près de 2,5 fois plus de déchets à l’heure.  Ces innovations répondent ainsi aux exigences croissantes de la réglementation en matière de recyclage, et notamment de la Loi sur la transition énergétique, qui fixe l’objectif de 60 % de recyclage des déchets non dangereux d’ici à 2025, contre 51 % aujourd’hui.
 

Mettre en œuvre une économie circulaire à l’échelle locale

« L’innovation améliore la qualité des produits triés. C’est une étape clé pour pouvoir transformer les déchets en matières premières secondaires » souligne Bernard Harambillet, directeur général Veolia France Recyclage & Valorisation des déchets, « Nous pourrons ainsi proposer aux industriels des matières premières de substitution. Et la demande est importante ! ».

Le déploiement de l’innovation en France est à l’étude. Utilisé aujourd'hui pour trier les déchets plastique, le tri télé-opéré pourrait être utilisé demain pour trier d’autres matières en compléments des technologies existantes.


Date de publication : 06 novembe 2014
Date de dernière modification : 06 novembre 2014