11 octobre 2014

Veolia a recyclé plus de 80 % des déchets issus du réaménagement du 1er étage de la Tour Eiffel

Le réaménagement global du premier étage de la Dame de fer est finalisé. Il a nécessité près de deux ans et demi de travaux et engendré 250 tonnes de déchets. Veolia inscrit ce chantier hors-norme au cœur de l’économie circulaire en recyclant 83 % des déchets.

plate forme Tour Eiffel

Un taux de recyclage de 83%

« Pour atteindre un taux de recyclage de 83 %, l’une des clés est de trier les déchets directement sur le chantier puis d’affiner le tri sur des centres spécialisés Veolia », explique Dominique Bar, directeur du tri et de la valorisation de Veolia Ile-de-France. « Nous trions 30 tonnes/h de déchets sur nos centres de tri. Une fois isolés, le bois est broyé, le plastique compressé, les gravats regroupés en fonction de leur qualité. » Les déchets deviennent ainsi de nouvelles matières premières ; Veolia les achemine vers les unités industrielles qui les introduisent à nouveau dans les circuits de production.

« Le recyclage des déchets était l’un des enjeux de réduction de l’empreinte environnementale du chantier » précise Jean-Pierre Baron, directeur de projet pour BATEG, filiale de VINCI Construction France, qui a réalisé les travaux. « Une performance en matière de recyclage qui fait partie intégrante de la politique développement durable de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) » ajoute Eric Spitz, directeur général de la SETE.

7 millions de visiteurs par an

Le réaménagement global du 1er étage, projet conçu par l’agence d’architecture Moatti-Rivière, a consisté en la reconstruction des espaces de réception et de services aux visiteurs et la construction d’un plancher et de garde-corps entièrement vitrés sur le parvis à 57 m au-dessus du sol. Pour le monument payant le plus visité au monde, cela a été un chantier hors-norme.

La gestion des déchets a répondu à deux exigences propres à ce site touristique d’exception : l’accessibilité de près de 7 millions de visiteurs annuels et le respect des règles de sécurité du plan Vigipirate. Pour cela, Veolia a géré l’enlèvement des déchets avant ’arrivée des premiers visiteurs le matin, installé des espaces fermés dédiés à la collecte des déchets et procédé à l’enlèvement immédiat des déchets dès leur réception au sol. Une plate-forme de 160 m2 et  d’une capacité de 9 tonnes a été imaginée et créée uniquement pour cette opération. Elle a été utilisée pour descendre tous les éléments de déconstruction et monter les matériaux de construction au 1er étage. 


Date de publication : 10 octobre 2014
Date de dernière modification : 10 octobre 2014