Famille autour d'une table dans une cuisine

Pendant le confinement, 6 conseils pour bien trier

L’épidémie de Covid-19 et le confinement bouleversent nos vies, et nos habitudes. Alors que nous ne prêtions plus attention aux équipes qui collectent nos déchets, nous les remercions chaque jour à coups de dessins et d’applaudissements. Mais, dans la période, quels sont les bons gestes à adopter pour trier ses déchets ?
Voici 6 conseils pour vous aider.

Calendrier

1. Renseignez-vous auprès de votre collectivité concernant la collecte de vos déchets


Quel que soit votre lieu de résidence, il est important de vous renseigner sur le mode d'adaptation de la collecte décidé. Les jours et horaires peuvent être modifiés. Sortez uniquement vos bacs d’ordures ménagères les jours de passage, et pensez à les nettoyer régulièrement. Lors de leur manipulation, n’hésitez pas à porter des gants et à passer un linge désinfectant sur les poignées.

Surtout, ne laissez pas les sacs au pied des conteneurs mais bien à l'intérieur de ceux-ci : ils pourraient être renversés et percés et ainsi exposer davantage les agents de collecte aux déchets. 

 

 

Homme dans la rue avec téléphone portable

2. Conservez vos encombrants et déchets électroniques à domicile


Les déchèteries non professionnelles sont actuellement fermées.

Il est donc conseillé, dans la mesure du possible, de conserver à domicile les encombrants, gravats, déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E), y compris les déchets verts. Gardez-les chez vous le temps du confinement. Une fois les déchetteries réouvertes, vous pourrez les y déposer librement.

 

 

Femme avec bouteilles en verre

3. Gardez le réflexe tri


La plupart du temps, la collecte sélective à domicile et le tri des déchets continuent. Il convient donc de garder ses bonnes habitudes de tri, ou de les adopter !

Quand, en accord avec les clients, elle a dû être stoppée pour assurer la continuité du service de collecte, l’idéal est de pouvoir garder ses déchets triés à domicile, pour les sortir progressivement, lorsqu’elle reprendra. Lorsque ce n’est pas possible, soyez assurés que nous garantissons tout de même de leur meilleure valorisation. Ils sont alors transformés en énergie dans nos Unités de Valorisation Énergétiques, ou enfouis pour générer du biogaz sur nos installations de stockage de déchets non dangereux. Ces formes de valorisation énergétique nous permettent d’alimenter des réseaux électriques, des réseaux de chaleur urbains et des installations industrielles. 

Vous pouvez également continuer à déposer vos journaux et magazines, vos bouteilles et bocaux en verre dans les points d’apport volontaire à proximité immédiate de votre logement… bien sûr, munissez-vous de votre attestation de déplacement !

 

 

Assiette de pain perdu avec caramel

4. Réduisez vos déchets au quotidien


Vous souhaitez aller plus loin dans l’adoption d'éco-gestes ?

Vous pouvez profiter de la période pour adopter de nouvelles habitudes à la maison.
Vous pouvez, par exemple, stocker les épluchures de fruits et légumes à part, avant de les jeter ensuite dans un bac à compost. Ou encore, si l’un de vos voisins a des poules, donnez-lui vos coquilles d’œufs et d'huîtres (oui oui !), vos restes de viande ou de fromage et vos déchets biodégradables, elles en raffolent ! Enfin, ne jetez pas le pain sec, optez pour le pain perdu.

 

Petite fille dessinant

5. Impliquez vos enfants


Initiez vos enfants au tri, ils seront les éco-citoyens de demain ! Toutes les occasions sont bonnes pour les occuper et les distraire en temps de confinement. Par exemple, si vous le souhaitez, demandez leur de faire un dessin, d’écrire un message de remerciement ou d’encouragement pour les équipes de collecte, et scotchez-le sur votre bac, cela leur fera plaisir !

Vos enfants peuvent aussi participer au compactage des déchets pour en réduire le volume et en mettre plus dans les bacs : si vous utilisez des bouteilles en plastique, demandez leur de les aplatir, elles prendront moins de place dans la poubelle. Idem pour les rouleaux de papier toilette. Surtout ne les jetez pas dans les WC. Et, en cas de pénurie de papier toilette, veiller à ne pas y  jeter non plus  lingettes et papier essuie-tout.

Si vous avez un jardin, continuez à soigner vos massifs et vos haies. A la fin, demandez à vos enfants de vous aider à remplir un sac en tassant la matière (herbe tondue, feuilles mortes, mauvaises herbes…) ou utilisez un broyeur ou composteur. Dans quelques mois, vous aurez du terreau de qualité ! Si ce n’est pas possible, conservez chez vous, pour le moment, ces déchets verts. Vous pourrez les apporter à la déchetterie lorsqu'elle rouvrira.

 

Mouchoir en papier jeté à la poubelle

6. Mouchoirs, lingettes, gants et masques… : souvenez-vous, tous les déchets ne sont pas recyclables


Les mouchoirs en papier, lingettes désinfectantes, gants et masques à usage unique ne doivent en aucun cas être jetés dans les conteneurs de déchets recyclables : ce ne sont pas des emballages, ils ne sont pas recyclables. De plus, cela peut potentiellement exposer nos agents aux virus lorsque les sacs seraient ouverts et les déchets triés en centre de tri. Il est recommandé de les jeter dans un sac en plastique fermé que vous devez garder 24h chez vous avant de le mettre dans un second sac, qui pourra être déposé ensuite dans la poubelle des ordures ménagères.

Respecter ces consignes permettra aux agents de collecte d'assurer leur mission de service public dans des conditions optimales. Nous avons tous à y gagner !

Face au confinement, Veolia adapte son organisation 

La sécurité de nos collaborateurs est une priorité absolue. Aussi, nous avons adapté notre organisation aux mesures de confinement pour ne pas exposer nos personnels. Dans nos agences, pour limiter les regroupements d’intervenants, les prises de poste sont étalées dans le temps et les tournées de collecte des déchets ménagers et du tri sélectif sont remaniées pour éviter les rencontres entre chauffeurs. Lorsque cela est possible, nous privilégions le monoripage (un seul ripeur sur marche pied). 

L'un de nos objectifs est de maintenir ouverts les centres de tri dédiés à la valorisation des déchets industriels banals pour continuer à produire du papier-carton recyclé. C’est une matière première essentielle pour sécuriser l’approvisionnement des papeteries, particulièrement sollicitées par la production d’emballages pour le commerce alimentaire et le commerce en ligne.

En ce qui concerne les professionnels, nous nous organisons dans nos centres d’appel pour traiter leurs demandes les plus urgentes. En outre, afin d'éviter les dépôts sauvages, les déchetteries professionnelles restent ouvertes, avec des mesures sanitaires renforcées : camions seuls au moment du vidage, suspension de la signature des bons de pesées et respect des gestes barrières.

Rappel : civisme et bon sens

  • Les dépôts sauvages sont interdits (contravention de 5e classe, soit une amende d’un montant maximum de 1 500 €, 3 000 € en cas de récidive). Il est également interdit de brûler ses déchets verts ou autres, (passible d'une amende de 450€).
  • Continuez vos efforts de tri, impliquez vos enfants en leur expliquant que les déchets des uns deviennent les ressources des autres, grâce au recyclage.
  • Souvenez-vous : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.
  • Adoptez les gestes barrière : restez chez vous ; lavez-vous les mains régulièrement à l’eau et au savon ; saluez sans serrer la main ; évitez les embrassades ; maintenez un écart d’au moins 1,5 m avec les autres personnes ; limitez vos déplacements ; utilisez des mouchoirs à usage unique ; toussez ou éternuez dans votre coude.