Communiqués de Presse

Pages

logo Veolia
Assemblée Générale Mixte du 19 avril 2018
L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires de Veolia Environnement, réunie à la Maison de la Mutualité, le jeudi 19 avril 2018, sous la présidence de M. Antoine Frérot, Président-directeur général de la Société, a approuvé l’ensemble des résolutions 1 à 23 qui lui étaient soumises. L’Assemblée a en particulier : ● renouvelé le mandat d’administrateur de M. Antoine Frérot ​pour une période de quatre années qui prendra fin à l’issue de l’assemblée générale des actionnaires qui sera appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2021.
Après les récents succès enregistrés à Ajaccio, Le Mans, Romans, Lisieux, Coeur Côte Fleurie, Carcan-Maubuisson, Beaune ou encore Troyes, l’activité eau de Veolia en France vient de remporter de nouveaux contrats auprès de la ville de Saint-Pierre, à La Réunion, mais aussi à Frontignan ou encore auprès du Syndicat Mixte d’assainissement de la Barche. De nouveaux contrats qui représentent un chiffre d’affaires cumulé d’un montant de 170 millions d’euros.
2 ans après la première récolte dans l’écoserre® des Paysans de Rougeline, chauffée grâce à l’unité de valorisation des déchets de Veolia, le Pôle d’Economie Circulaire monte en puissance avec 4 nouveaux hectares de tomates produits en circuit court et vertueux. Une visite de terrain est organisée vendredi 30 mars pour les élus du territoire, en présence duPrésident du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset, Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil départemental de la Gironde, Véronique Hammerer, Députée de la Gironde, Philippe Buisson, Président de la communauté d’Agglomération du Libournais, Alain Marois, Président du Smicval, Hélène Estrade, Maire de Lapouyade et conseillère régionale.
Empow’Her et Veolia s’engagent dans un partenariat unique pour l’émancipation des femmes et la protection de l’environnement au Niger
Empow’Her et Veolia s’engagent dans un partenariat unique pour l’émancipation des femmes et la protection de l’environnement au Niger
Face aux enjeux environnementaux et à l’immense défi que représente la lutte contre la pauvreté qui affecte en premier lieu les femmes au Niger, Empow’Her - une organisation internationale soutenant l’entrepreneuriat des femmes - et Veolia viennent d’inaugurer à Niamey, L’Oasis, un lieu qui soutient l’insertion économique des femmes par l’entrepreneuriat et sensibilise la population aux enjeux du développement durable.
Quatre ans après avoir révélé sa signature « Ressourcer le monde », Veolia lance sa nouvelle marque employeur : #WeAreResourcers. Photos d’opérationnels en action, illustrations du collectif d’artistes anglais RUDE, appli dédiée aux collaborateurs, création de pages FaceBook, la campagne réaffirme la mission du Groupe et affiche un état d’esprit qui unit et attire au sein d’une véritable communauté : celle des Ressourceurs.
M2OCITY et HOMERIDER SYSTEMS donnent naissance à BIRDZ
M2OCITY et HOMERIDER SYSTEMS donnent naissance à BIRDZ qui célèbre la fabrication de son 6 millionième objet communicant
Né de la fusion de m2ocity et Homerider Systems, pionniers de la télérelève des consommations d’eau, Birdz vient de délivrer son six millionième objet communicant à la Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Sud (COBAS). Un chiffre record pour un savoir-faire unique au service de la Smart City et de la qualité de l’environnement urbain. Eau, énergies, déchets, température, pollution, bruit, éclairage public Birdz maîtrise l’ensemble de la chaîne de valeurs, de la conception des capteurs à la valorisation des données. Un « début prometteur » pour la filiale de Nova Veolia.
Veolia renouvelle son contrat de gestion de l’Unité de Valorisation Energétique de Rennes Métropole
Veolia renouvelle son contrat de gestion de l’Unité de Valorisation Energétique de Rennes Métropole
Veolia Recyclage & Valorisation des Déchets France, à travers sa filiale ValoReizh, s’est vue à nouveau confier par Rennes Métropole le contrat d’exploitation de son Unité de Valorisation Energétique (UVE), d’un montant d’environ 35 millions d’euros pour une durée de trois ans et demi. Cette installation, qui garantit des performances élevées en matière de production d’énergie verte et le respect des engagements environnementaux de la métropole rennaise, traitera un volume de déchets ménagers non recyclables de plus de 504 000 tonnes sur la durée du contrat et permettra d’alimenter 20 000 foyers en chaleur.

Pages