Veolia + Suez = zéro augmentation du prix de l’eau !

PDF
Télécharger le communiqué de presse (118.38 Ko)

Avec ou sans confinement, indispensable en temps de pandémie, elle a l'image d'une ressource gratuite, abondante voire inépuisable. Deux Français sur trois boivent de l’eau du robinet tous les jours. Pourtant, qu’on soit consommateur ou même élu, on connaît mal son origine et son coût. Suivez le guide pour le vrai-faux du prix de l’eau.

 

QUI DÉCIDE DU PRIX DE L’EAU ?

C’est ma collectivité locale - ma commune ou ma ville, mon intercommunalité, ma métropole - qui est responsable de la fourniture de l’eau potable et de la dépollution des eaux usées. Ce sont donc toujours mes élus qui définissent et fixent le prix des services de l’eau, en fonction du niveau d’équipement et de service qu’ils ont souhaité, qu’ils gèrent directement leur service (en régie) ou qu’ils l’aient confié à un opérateur privé (en délégation). Dans ce prix, une partie fixe correspond à une redevance d’abonnement au service (relevé du compteur, entretien des installations, facturation…) et une partie variable dépend de la consommation effective d’eau.

C’EST QUOI EN VRAI LE “PRIX DE L’EAU” ?

L’eau est offerte par la nature. Donc quand on parle de « prix de l’eau », on parle en fait de ce qu’il en coûte pour qu’elle parvienne à notre robinet, saine et potable, 24 heures sur 24 : la capter, la potabiliser, la transporter jusqu’au robinet, la dépolluer après que nous l’ayons utilisée. C’est en fait le « prix des services de l’eau ». En tant que consommateur-trice, je participe donc aux dépenses d’entretien des équipements et aux investissements indispensables pour maintenir la qualité des services d’eau et d’assainissement des eaux usées. Les contraintes géographiques, techniques ou géologiques font fluctuer le niveau d’équipement nécessaire et, par extension, le coût de l’eau d’une commune à l’autre, même pour deux collectivités proches. 

LE RAPPROCHEMENT ENTRE VEOLIA ET SUEZ VA AUGMENTER LE PRIX DE L’EAU ?

Absolument pas ! C’est la collectivité qui décide du prix, dans le cas d’un contrat défini. Ce n’est pas Veolia qui décide du prix de ma facture d’eau. Après ce projet de rapprochement entre Suez et Veolia, il restera donc dans notre pays deux entreprises distinctes, comme aujourd’hui, et concurrentes, ainsi que des régies publiques qui représentent 70% des services d’eau en France, et d’autres entreprises privées gestionnaires de services d’eau.

Si les Français sont majoritairement favorables au rapprochement entre Suez et Veolia (plus de la moitié d’entre eux) qu'ils perçoivent comme utile pour soutenir la souveraineté de la France et la faire rayonner partout dans le monde (75%), les personnes interrogées confirment que la hausse du prix de l’eau est indépendant à tout projet de rapprochement entre Veolia et Suez (sondage Elabe - octobre 2020).

1 EURO PAR JOUR PAR FAMILLE POUR L’EAU

Une famille française consomme environ 100m3 d’eau par an pour ses besoins essentiels d’hygiène et d’alimentation. Alors qu’un mètre cube d’eau (16 douches !) coûte 4,08 euros en moyenne en France, une famille dépense alors environ 1 euro par jour pour son eau potable et le traitement de ses eaux usées. Un prix que la moitié des Français considère comme bon marché (source : Baromètre C.I.eau / Kantar « Les Français et l’eau » 2020). Alors qu’elle nous est essentielle, étrangement l’eau apparaît encore comme une dépense plus élevée que celles consacrées au téléphone ou à internet. Pourtant, la même famille dépensera 228 euros par an pour un seul abonnement téléphonique portable, plus de la moitié de sa consommation en eau de l’année, et près de 500 euros pour son accès internet !

Le prix du service d’eau en France est l’un des plus bas de l’Union Européenne, dans un pays où la qualité de l’eau est sans doute l’une des meilleures au monde. Conscients des enjeux environnementaux, les Français sont d'ailleurs prêts à payer davantage. Sur dix personnes, six paieraient plus cher pour améliorer la préservation des ressources en eau. Ils s’attendent même par défaut à une hausse du prix de l'eau dans les années à venir car ils sont conscients que la ressource se fait de plus en plus rare (source : Baromètre C.I.eau / Kantar « Les Français et l’eau » 2020).

ET POUR FAIRE BAISSER MA FACTURE? 

9 Français sur 10 reconnaissent avoir un rôle potentiel à jouer, au quotidien, pour préserver les ressources en eau. Alors passons aux actes!

Chasseur de fuites

Les Français surveillent peu leur consommation et appréhendent mal le prix d’un m3 d’eau. Sans doute parce que l’on considère cette ressource inépuisable dans le pays. Pourtant, une chasse d'eau qui fuit, ce sont 220 m3 d’eau gaspillés et près de 900 euros par an par la fenêtre. Et un mince filet d’eau fuyard au robinet peut représenter ¼ de sa consommation d’eau annuelle normale, 35 m3 et 140 euros par an qui s’écoulent dans la nature.

Beaux et propres avec moins d’eau 

  • Un bain = 170 litres d’eau. Une douche sans couper l’eau = 60 litres. 
  • Une douche rapide en coupant l’eau pendant que l’on se savonne? Environ 25 litres ! 
  • Un robinet ouvert = 12 litres d’eau par minute. En se rinçant les dents avec un seul verre d’eau, on économise 320 litres d’eau par an.

Éviter le coup de calcaire

Veolia a misé sur la décarbonatation pour soutenir le pouvoir d'achat des ménages. Fin 2020, ce sont 2,4 millions de Français qui en bénéficient, dans 400 communes qui en ont fait le choix. A raison de 200 euros de pouvoir d'achat gagné par foyer et par an (moins d'obsolescence des produits électroménagers, -10% de consommation d'énergie, moins d'usage de produits d'hygiène et produits détergents, ...), ce sont 120 millions d’euros de pouvoir d'achat qui sont redistribués par an à ces ménages. La moitié de la facture d'eau d’un ménage français et en prime une réduction d'émission de CO2 équivalente à l'absorption de 2,4 millions d'arbres. 

Un coup dur ?

Seul un Français sur trois sait qu’il existe des dispositifs de solidarité pour régler les factures d’eau en cas de coup dur. Échelonner son paiement, bénéficier d’une subvention ou d’un chèque solidarité eau, de nombreuses solutions existent pour aider celles et ceux qui rencontrent des difficultés. Les distributeurs d’eau et leur service clientèle, et les centres communaux d’action sociale sont les premiers interlocuteurs pour aider et guider les consommateurs.


Pour faire baisser votre facture d’eau, les astuces se trouvent ici : bravopourlegeste.veolia.fr et cinq dilemmes liquides enfin liquidés.

*****

Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec près de 179 000 salariés, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler. En 2019, le groupe Veolia a servi 98 millions d’habitants en eau potable et 67 millions en assainissement, produit près de 45 millions de mégawattheures et valorisé 50 millions de tonnes de déchets.